Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine - Tourisme > Monuments

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

Monuments

    

Monastère Orthodoxe Notre Dame de Toute Protection
http://www.monastere-bussy.org/
 

Eglise Saint-Médard de Bussy en Othe

Elle a été l’un des plus importants prieurés de l’abbaye de Dilo jusqu’à la Révolution. L’abbaye de Dilo s’implante à Bussy-en-Othe dès le XIIe siècle.
L’église actuelle date du XIIIe siècle. L’édifice était précédé d’un porche, puis d’une grande nef dont les arcatures sont encore visibles. Le beau chœur présente des éléments gothiques : voûté d’ogives, avec une corniche, des colonnettes et des chapiteaux à croches. Les baies sont encadrées de fines colonnettes. Il présente une belle acoustique. Du XVIe s. date une belle poutre où se lit la date de 1522. Le clocher est refait en 1820.
Mais l’édifice a souffert très tôt d’une humidité très importante. Peu entretenu au cours du XIXe siècle, la nef s’effondre en partie en 1922. Les monuments historiques se penchent alors sur l’édifice et classent cette même année le chœur avant que soient entamés des restaurations importantes pour conserver ce chœur de belle facture, consolider les travées restantes de la nef et construite un nouvel accès au chœur, le tout entre 1924 et 1927. La toiture subira de nouvelles restaurations en 1968 et plus récemment.
Le vocable de l’église est rare dans l’Yonne et en Bourgogne : il y a peu d’autres églises Saint-Médard en Bourgogne. L’une des plus célèbres de France se situe à Paris, rue Mouffetard dans le 5e.
Saint Médard est né vers 456-458, fils de noble des environs de Noyon. La tradition veut que très jeune, il était très compatissant. Il devient prête puis évêque de Vermand, puis de Noyon et de Tournai. Il meurt en 560 et son corps est transporté à Soissons.
Fêté le 8 juin, il est considéré comme saint patron des prisonniers, des personnes atteintes d’une maladie mentale et aussi des des agriculteurs et des viticulteurs. Il est bien sûr invoqué contre le mauvais temps, pour (ou contre, selon le cas) la pluie - d'où son surnom de « saint pluvieux », pour le bon déroulement de la moisson et pour le soulagement des maux de dents et des migraines.
C’est l’un des saints qui a suscité le plus de proverbes météorologiques.

 

La fontaine